Sciences, normes, décision - Gilles Barroux

Sciences, normes, décision

Accueil > Activités > Séminaires SND > Santé, Médecine, Décision > SMD 2014-2015

Gilles Barroux

par Emilio Thalabard - publié le

Mercredi 24 septembre 2014 

Gilles Barroux, agrégé et docteur en philosophie, professeur en Classes Préparatoires. Auteur de Philosophie, médecine et maladie au XVIII° siècle , Paris, Honoré Champion, 2008.

Enjeux historiques et épistémologiques de la constitution d’une éthique médicale

Si l’on dispose de quantité d’histoires de la médecine, restituant de manière conséquente les théories, les expériences et les pratiques liées à ce domaine, qu’en est-il d’une histoire de l’éthique en médecine ? Quels en sont les fondements, les motifs ? Est-ce en médecine, dans la philosophie ou encore dans le droit qu’il faut aller les rechercher ? L’on ne saurait se contenter d’une approche qui évoquerait en amont le Serment d’Hippocrate et, en aval, les comités d’éthique qui se sont développés au siècle dernier, comme une vulgate a pu l’évoquer à diverses occasions à travers tel manuel, tel article généraliste, etc.

Le but de cet exposé n’est pas de dérouler une histoire linéaire des modalités à partir desquelles se serait constituée une éthique en médecine, mais de regarder comment, à travers différentes expériences, surgit la question éthique. Le cas de Pasteur constitue, de ce point de vue, un exemple toujours intéressant à reprendre ; mais avant les questionnements de Pasteur face à un certain Joseph Meister menacé par la rage et son impitoyable pronostic, d’autres cas se sont posés, dans d’autres contextes, à l’instar de la question récurrente du « droit » d’expérimenter sur des condamnés à mort ou sur des prisonniers.

Mais il s’agit aussi d’analyser cette question de l’éthique médicale en lien avec différentes conceptions philosophiques de l’éthique. Si, en apparence, c’est plus la déontologie et ses prémisses que le droit en tant que tel qui se trouvent évoquées dans cette approche, les questions de juridiction ne sont jamais très loin : ce que le médecin et le chercheur peuvent entreprendre ou non au sein de la cité peut entrer, à un moment ou à un autre, dans le périmètre de la loi.

ACTUS SND

Rechercher