Sciences, normes, décision - Gérard Reach

Sciences, normes, décision

Accueil > Activités > Séminaires SND > Santé, Médecine, Décision > SMD 2014-2015

Gérard Reach

par Emilio Thalabard - publié le , mis à jour le

Mercredi 13 mai

Gérard Reach, médecin, diabétologue, Chef du Service d’Endocrinologie-Diabétologie-Maladies Métaboliques de l’Hôpital Avicenne, APHP, Bobigny, et professeur d’Endocrinologie-Maladies Métaboliques à l’Université Paris 13.

Rationalité et irrationalité dans le soin

Certains comportements des patients peuvent sembler irrationnels, lorsque, par exemple ils ne prennent pas un traitement dont ils savent qu’il est nécessaire à leur vie. On peut également éprouver un sentiment d’étonnement lorsqu’on observe que les médecins, souvent, ne suivent pas chez un patient donné une recommandation de bonne pratique qu’ils connaissent, qu’ils approuvent et dont ils pensent qu’elle devrait être appliquée à ce patient.

Le but de notre réflexion sera de montrer comment ce que l’on appelle la non-observance des patients et l’inertie clinique des médecins peut être vu comme la conséquence, chez les uns comme chez les autres, du fait que les mécanismes mentaux qui président à la rationalité des choix humains ouvrent la porte à l’irrationalité. En particulier, nous décrirons sous le terme de « raison médicale » un ensemble de mécanismes cognitifs, émotionnels, automatiques qui à la fois permettent à cette raison d’être efficace et rapide et la soumettent au risque de biais et d’erreurs, le risque d’irrationalité étant en quelque sorte le prix à payer de l’existence de la rationalité. L’application de cette position, qui est sans doute banale, au domaine de la santé, pose à l’évidence la question de la responsabilité médicale : responsabilité du patient face au soin de soi, responsabilité du médecin face au soin de son patient.

Ouvrages de Gérard Reach :

Pourquoi se soigne-t-on ? Enquête sur la rationalité morale de l’observance , préface de Pascal Engel, Le Bord de l’Eau, 2007. A paraître en traduction anglaise sous le titre The Mental Mechanisms of Patient Adherence to Long Term Therapies, Mind and Care , ‘‘Philosophy and Medicine’’ Series, vol. 118, Springer, 2014 .

Une Théorie du soin. Souci et amour face à la maladie , préface de Bernard Baertschi, Les Belles Lettres, 2010.

L’Inertie Clinique. Critique de la raison médicale , préface de Joël Ménard, Springer, 2012. A paraître en traduction anglaise sous le titre Clinical Inertia, a Critique of Medical Reason , avec une préface de Jon Elster, Springer, 2014 .

ACTUS SND

Rechercher