Sciences, normes, décision - Gilles Barroux

Sciences, normes, décision

Accueil > Activités > Séminaires SND > Santé, Médecine, Décision > SMD 2013-2014

Gilles Barroux

par Emilio Thalabard - publié le


Jeudi 10 0ctobre : Gilles Barroux, Agrégé et docteur en philosophie, CERSES & ANR Philomed, auteur de Philosophie, maladie et médecine au XVIIIe siècle , Paris, éd. Honoré Champion, 2008. [|  « Agir ou laisser faire : quelques éléments sur l’histoire d’un dilemme médical » |] Agir ou laisser faire : un tel dilemme n’appartient pas nécessairement au passé puisque, tout médecin peut y être confronté à l’occasion de situations plus ou moins graves. C’est donc avec une marge d’incertitude très variable que chacun des acteurs de la médecine doit apprendre à compter. Ce dilemme traverse l’histoire de la médecine. Et la médecine hippocratique, guidée par l’exigence du Primum non nocere, faisait ainsi de la nature le premier instructeur et le premier médecin. Intervenir consistait, le plus souvent, à se conformer au cours naturel des phénomènes, tout en cherchant à favoriser l’issue la plus favorable. De même, la « crise », concept issu de la médecine ancienne, charrie deux temps forts de la thérapeutique : celui de l’attente du moment critique auquel parvient l’évolution du mal et celui de la décision d’intervenir. « A quel moment le médecin doit-il intervenir ? ». Cette question ne cessera d’être reprise à travers les siècles. Enfin, un tel dilemme implique également des choix éthiques. Jusqu’à quel point peut-on pousser l’expérience et l’expérimentation, même lorsque ces dernières visent le progrès de la médecine et l’amélioration de la santé humaine ?

ACTUS SND

Rechercher