Sciences, normes, décision - Anne Marie Magnier

Sciences, normes, décision

Accueil > Activités > Séminaires SND > Santé, Médecine, Décision > SMD 2013-2014

Anne Marie Magnier

par Emilio Thalabard - publié le , mis à jour le

Jeudi 12 décembre : Anne Marie Magnier, Professeur de Médecine Générale, Coordonnatrice du Département de Médecine Générale, Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie ( UPMC, Paris 6)

[| « Décision et temps de la décision en médecine générale » |]

Décrite comme la médecine de la continuité (le médecin de famille serait celui que l’on connaît de l’enfance jusqu’au soir de sa vie), de la permanence des soins, de la disponibilité, la médecine générale doit assurer la gestion de situations complexes où la prise de décision se fait le plus souvent en incertitude et dans un contexte flou. La durée de la consultation (15 à 19 minutes), d’autant plus longue qu’il y a de souffrance psychologique exprimée, comprend le temps de l’écoute, le temps de l’examen clinique et le temps de l’explication, de l’échange avec le patient. La décision doit évidemment être justifiée et doit respecter les protocoles validés par les autorités de santé ; pourtant la décision différée – parfois critiquée et qualifiée d’inertie thérapeutique – se révèle souvent nécessaire, voire bénéfique. La décision partagée inscrite dans la loi, revendiquée par certains patients tandis que d’autres ne la souhaitent pas, suppose que tous les facteurs intervenants dans ces décisions soient explicites et expliqués au cours de consultations longues et (ou) répétées dans un long processus de cheminement souvent difficilement réalisable.

ACTUS SND

Rechercher