Sciences, normes, décision - Grégoire Lefftz

Sciences, normes, décision

Accueil > Membres > Doctorants

Grégoire Lefftz

par Ludivine Thiaw-Po-Une - publié le


Directeur : Jean-Baptiste Rauzy

Titre de la thèse  : Le problème de l’identité des objets individuels

Date d’inscription : Septembre 2015

Résumé de la thèse : Mon sujet de thèse porte sur les apories massives qui semblent aujourd’hui grever le débat sur l’identité des individus (entendus au sens large de particuliers) en métaphysique analytique. Ces apories se laissent répartir en trois types de paradoxes – de l’essence, du vague, et de la composition – qui caractérisent ensemble le « problème » de l’identité. Mon objectif est de montrer qu’elles reposent toutes sur des présupposés communs, de nature objectiviste : l’identité d’un objet doit être un donné, un fait à découvrir, ou ne pas être. Cette erreur une fois identifiée, je tente de construire une théorie alternative de l’identité, qui se passe de ce postulat, et de prouver qu’elle échappe aux objections qu’elle pourrait spontanément susciter. Après quoi je tente de montrer en quoi elle permet de résoudre efficacement chacun des trois types de paradoxes mentionnés.

Mots-clés : Métaphysique – Philosophie analytique – Identité – Individus – Essence – Vague – Composition – Référence

Situation actuelle : contrat doctoral

ACTUS SND

Rechercher