Sciences, normes, décision - Johanna Lenne-Cornuez

Sciences, normes, décision

Accueil > Membres > Doctorants

Johanna Lenne-Cornuez

par Ludivine Thiaw-Po-Une - publié le

Directrice : Céline Spector

Titre de la thèse  : Justice et place dans la philosophie de Rousseau

Date d’inscription  : septembre 2016

Résumé de la thèse : À partir de la notion de « place » dont Rousseau fait un usage récurrent, mon projet est de montrer comment s’ordonnent les rapports sociaux et les rapports moraux. Mes recherches se concentrent sur l’Émile ainsi que sur sa première version (le Manuscrit Favre). Dans la relation éducative, le principe rousseauiste fondamental est de « se mettre à la place de l’enfant ». La place du maître et celle de l’élève s’en trouvent totalement bouleversées et réévaluées. La relation morale, quant à elle, suppose de « se mettre à la place de l’être souffrant ». Or, cette identification empathique, pour être juste, suppose une éducation de l’amour de soi. À son immédiate bonté naturelle doit se substituer un rapport à soi conscient de son humanité. Mais celui-ci doit déjouer les identifications distinctives qui relativisent le soi à sa position sociale. Pour cela, la médiation de la fiction joue un rôle primordial : se mettre à une place fictive se révèle nécessaire pour retrouver la vérité naturelle de l’amour de soi. L’identification fictionnelle bouleverse alors l’ordre des places sociales, ce qui n’est pas sans conséquences politiques.

Mots-clés  : Rousseau – Émile – Philosophie morale – Philosophie politique – Philosophie de l’éducation – Empathie – Économie politique – Justice sociale – Fiction – Identification – Amour de soi – Amour-propre – Théâtre

Situation actuelle : enseignante agrégée

ACTUS SND

Rechercher